11 mars 2022

Transformer les traumas en résilience(s) avec la thérapie narrative

Chez certaines personnes, le passé a laissé de grandes cicatrices qui, malgré le passage du temps, ne se sont pas vraiment refermées et qui nuisent encore à leur présent et à leur futur. Dans ce contexte, la façon dont nous abordons tant le passé que le présent avec elles, de même que le langage que nous adoptons comme intervenant, a une portée considérable. Et bien que ce langage ait significativement évolué ces dernières années – passant de « victime » à « survivant », jusqu’à plus récemment, « résilient » –, il est possible de dépasser cet aspect et d’accueillir tant la douleur que le potentiel actif de la personne. Par conséquent, ces deux journées de formation – largement inspirées par l’approche narrative – aborderont les préoccupations suivantes : comment revenir sur le passé difficile sans s’y engouffrer ni retraumatiser la personne; comment proposer un regard « agrandi » sur ces expériences douloureuses avec le plus grand respect; comment tirer parti de ce traumatisme pour que se révèlent un nouveau futur ainsi qu’un fil conducteur positif. 

Quelques sous-thèmes abordés 

  • Séparer personne et trauma : un langage de dignité
  • Réaborder la situation traumatique : passer d’un langage d’effets à un langage de réponses
  • Pratiquer la « double-écoute » de l’expérience : d’une part, entendre les pertes; d’autre part, les compétences et les désirs
  • Plaintes, résistance et frustrations : les entendre comme une affirmation de la personne
  • Les manifestations de résilience : des modalités pour les densifier
  • Inviter une nouvelle « histoire de vie » à partir des événements traumatiques

En savoir plus


<< Retour