18 décembre 2019
Psychothérapie dans la LAMal : suites

Peu après la pétition de la FSP « Éliminer les obstacles - Garantir la prise en charge des maladies psychiques » soutenue activement par l’AVP et ses membres (94'422 signatures au total), le Conseil fédéral a ouvert la consultation sur le modèle de prescription. L’AVP a déposé une prise de position similaire à celle de la FSP avec trois spécificités vaudoises :

 

  • Intégrer dans le projet les psychologues en formation de psychothérapie ;
  • Instaurer une prescription générale pour les psychothérapeutes salarié∙e∙s d’institutions hospitalières de catégorie I. A. reconnues d’utilité publique ;
  • Garantir le libre choix de la patientèle conformément à l’article 20 de la Loi vaudoise sur la santé publique.

 

La consultation s’est clôturée le 17 octobre 2019. L’Office fédéral de la santé publique devrait délivrer aux environs d’avril-mai 2020 son rapport sur les résultats de la consultation. Comme il s’agit d’un projet de modifications d’ordonnances, c’est le Conseil fédéral qui décide du sort de la consultation, pas le Parlement. Toutefois, actuellement, il semblerait que le Conseil fédéral n’atteigne pas de majorité pour que le projet passe.

 

Que faire pour que ça change ?

 

Nous devons mobiliser notre réseau politique national et cantonal ayant une influence sous la coupole, pour faire pencher la balance en notre faveur, surtout au sein des partis bourgeois (PDC, PLR, UDC, PDB). Vous connaissez quelqu’un ? Merci de vous mettre en lien avec nous via avp@psy-vd.ch !

Les médias devraient continuer à sensibiliser le grand public en se concentrant sur le point de vue de la patientèle, qui souffre du modèle de délégation : attente importante avant la prise en charge (jusqu’à six mois pour les enfants et adolescents), répercussion néfaste sur le traitement avec aggravation des troubles, accès aux soins psychiques entravé dans les régions sous-dotées, etc. Vous connaissez un∙e patient∙e prêt∙e à donner son témoignage, à découvert ou de manière anonyme ?

Merci là aussi de vous mettre en lien avec nous via avp@psy-vd.ch ou media@fsp.psychologie.ch suite à l’appel à témoignages lancé par la FSP (voir espace membres FSP).

Sur les réseaux sociaux, vous pouvez reprendre le hashtag #modeledelaprescription, vous pouvez enfin liker et partager les tweets et posts Facebook/LinkedIn de la FSP. 

Continuons à plébisciter le modèle de prescription !